Projet d'implementation „Scientometrics 2.0"

Le projet de mise en œuvre fait suite à l’initiative P-3 «Scientometrics 2.0: Wissenschaftliche Reputation und Vernetzung». Cette initiative se fonde sur la supposition que l’utilisation croissante des médias numériques dans la communication scientifique favorise le développement de nouvelles métriques en vue de l’identification de l’impact scientifique (les métriques dites alternatives). La communication de la communauté scientifique sur les médias numériques permet plus que jamais d’avoir accès à des conversations, des processus de travail et des structures sociétales pour les observer et les analyser. C’est ainsi qu’on analyse tant les statistiques d’accès et les statistiques d’utilisation des plateformes de publication que les données des plateformes de médias sociaux (notamment les données concernant la mise en réseau, l’évaluation et l’apport de commentaires).

Dans le cadre de cette initiative, différents indicateurs de l’impact scientifique ont été collectés et étudiés sur la base de l’analyse des médias sociaux. En prenant pour exemple quelque 200 membres de l’Université de St-Gall, de nouveaux indicateurs et des indicateurs établis de l’impact scientifique ont été comparés entre eux. Il a été procédé aussi bien à l’évaluation des valeurs informatives des nouvelles métriques qu’à celle du travail nécessaire pour les récolter. En outre, une coopération interdisciplinaire avec le réseau de recherche «Sciences 2.0» du regroupement d’instituts de recherche allemands «Communauté Leibniz» (Leibniz-Gemeinschaft) a permis de comparer différents prestataires de services qui offrent la possibilité de collecter des «métriques alternatives».

Le projet de mise en œuvre «Scientometrics 2.0» a pour objectif d’intégrer les résultats obtenus dans la communication et l’évaluation scientifiques des universités suisses. Sur la base du dépôt institutionnel (Institutional Repository) de l’Université de St-Gall, il est tout d’abord prévu de recueillir en permanence des métriques alternatives de l’impact scientifique. Celles-ci seront évaluées dans une seconde étape, notamment à l’aide d’une enquête menée auprès des utilisateurs. Pour réaliser la collecte des données, il est possible d’avoir recours à différents prestataires de services, tels que Plum Analytics, Altmetric, Webometric Analyst oder Impactstory, qui seront soumis à une évaluation lors de l’exécution du projet. Comme le dépôt institutionnel de l’Université de St-Gall est basé sur une plateforme qui est également utilisée par d’autres universités, la transférabilité des résultats est garantie.